Home Conseils Quel accompagnement pour un proche en maison de retraite ?

L’entrée en maison de retraite n’est pas toujours facile à vivre. Mais face à la perte d’autonomie de leur proche parent, les enfants ou les petits-enfants n’ont parfois plus la possibilité d’assumer un maintien à domicile. Pour bien préparer cette transition, voici quelques conseils.

Associer la personne âgée au choix de l’établissement

Il existe différents types d’établissements pouvant potentiellement accueillir votre proche. Mais tous ne répondront pas forcément à ses besoins. Aussi est-il vivement recommandé d’étudier les différentes structures qui s’offrent à vous. Un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) à Toulon ne proposera certainement pas les mêmes prestations qu’une maison de retraite à Nice. Outre la localisation géographique, les soins ainsi que les services constituent également des critères de choix importants et sur lesquels la personne concernée doit pouvoir exprimer ses souhaits. Lorsqu’elle dispose des facultés cognitives nécessaires, la personne âgée doit être totalement impliquée dans la réalisation de ce projet. Elle doit prendre ses propres décisions même si ce n’est pas toujours elle qui réalisera les recherches ou les démarches administratives.

Établir un état des lieux financier

Vivre au sein d’une maison de retraite a un coût souvent élevé. Connaître son budget mensuel est donc un prérequis indispensable pour orienter ses recherches. Une maison de retraite à Toulouse n’appliquera pas forcément les mêmes tarifs qu’un établissement implanté dans la ville limitrophe. Pour déterminer le montant du financement, il est impératif de dresser un bilan global : bien immobilier, épargne, revenus mensuels… Certaines personnes ayant de faibles revenus devront parfois faire appel à leurs proches, que la loi française qualifie d’obligés-alimentaires. En outre, il est important de se rapprocher des collectivités territoriales afin de bénéficier, sous conditions, de certaines aides financières allouées, notamment, en cas de dépendance ou de revenus modestes.

Visiter la maison de retraite

Pour que votre proche accepte paisiblement son entrée au sein d’une maison de retraite, le mieux est qu’il s’y sente bien, en sécurité et ouvertement accueilli. La meilleure manière de s’en assurer reste encore de visiter un ou plusieurs établissements avant de souscrire un contrat. Arpenter les espaces de vie, découvrir les chambres, rencontrer le personnel, partager un repas avec les autres pensionnaires sont autant d’étapes indispensables à franchir avant de sauter le pas définitif. Ainsi rassuré, le futur résident va pouvoir, s’il le peut, fixer sa date d’entrée au sein de l’établissement. Le contact direct s’avère être, bien souvent, une source d’apaisement et de réassurance.

Laisser un commentaire

Articles populaires