Home Scolarité Aperçu sur le CAP accompagnement éducatif petite enfance

Le CAP Petite enfance a été remplacé dès la rentrée de 2017 par le cap accompagnement éducatif petite enfance (AEPE). C’est donc le premier niveau pour exercer dans le domaine de la puériculture. Ce certificat d’aptitude professionnelle représente le premier diplôme afférent aux métiers du secteur. Toutefois, la transition a été assortie de plusieurs améliorations. Ainsi, la formation au CAP a été revue et corrigée en profondeur.

Les objectifs revus et corrigés de l’AEPE

La formation suivie pour améliorer les compétences des futurs apprenants se focalise sur 3 objectifs, lesquels sont :

  • renforcer les aptitudes des professionnels qui s’occupent des enfants de moins de 6 ans,
  • revaloriser le CAP Petite enfance auprès notamment des employeurs publics,
  • faciliter la mobilité des accompagnants éducatifs ; création de passerelles entre les différents types d’exercices des métiers afférents,
  • développer l’autonomie de l’enfant.

Il s’agit ici de l’accueil des enfants à l’école, dans les crèches et dans les centres de loisirs. Cela concerne aussi les relais, les maisons d’assistantes maternelles (Mam) et les prestations à domicile. Ainsi, les contenus psychopédagogiques du CAP Petite enfance ont été nettement améliorés.

L’éveil de l’enfant est au cœur de la formation. En effet, le cap accompagnement éducatif petite enfance est destiné aux personnes qui adorent s’occuper des enfants en bas âge. Il se prépare en 2 ans et les postes ouverts sont ceux d’agent de crèche, aide auxiliaire de puériculture, aide-éducateur et animateur.

Rôles et missions des futurs apprenants de l’AEPE

Les thématiques du CAP Petite Enfance sont gardées au programme du CAP AEPE. Il s’agit des soins au quotidien, hygiène, alimentation et sécurité de l’enfant. En revanche, les volets éveil ainsi que le développement relationnel avec la famille ont été étoffés. Au cours de leur formation, les futurs accompagnants sont incités à se questionner sur leur rôle dans l’apprentissage de l’enfant. Par exemple, on se demande quelle doit être la position à adopter pendant les temps des jeux libres.

Le nouveau diplôme est constitué d’un socle commun de connaissances à acquérir. Ainsi, il fournit un bagage théorique pour guider l’enfant dans ses découvertes et formations. L’apprenant doit prendre soin de ce dernier et l’accompagner dans ses exercices de tous les jours. Il doit aussi inscrire son action dans le réseau des relations triparties enfants-parents-professionnels de la petite enfance.

Enfin et non le moindre, l’atout du nouveau CAP est la mobilité de la formation. Il existe trois modules pour les trois secteurs d’activité des accompagnants. Ainsi, il y a les écoles, l’accueil individuel, au domicile des parents ou en collectivité. Cela peut se passer dans les établissements d’accueil du jeune enfant ou les centres de loisirs dédiés aux mineurs.

Laisser un commentaire

Articles populaires