Home Vacances en famille Découvrir l’histoire du Mont-Saint-Michel

Mont Saint Michel

Sacré Merveille du monde, le Mont-Saint-Michel éclôt sur un îlot sauvage entre Bretagne et Normandie. Jusqu’à ce qu’un archange, Michel, change sa destinée.

Du mont Tombe au Mont-Saint-Michel

Îlot rocheux situé tantôt en Normandie, tantôt en Bretagne au gré des caprices de la rivière Couesnon, le très touristique Mont-Saint-Michel doit sa renommée autant à son histoire qu’à sa géographie, sa baie que l’on traverse les pieds dans l’eau, ses plages à perte de vue, et son sentier du littoral. Deux entités indissociables, classées ensemble au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979 ! Il y a 15 000 ans, la baie était en effet un vaste étang de glace.

Avec le réchauffement, l’eau maritime a progressé, jusqu’à ce que le mont Tombe, l’ancien nom du Mont-Saint-Michel, devienne une île, ou presque. En cette période, la baie comprenait d’ailleurs trois massifs, le mont Tombe, l’îlot de Tombelaine au nord et le mont Dol à l’ouest.

Et l’archange Michel souffla aux oreilles d’Aubert…

C’est donc sur ce rocher inhospitalier que débute l’histoire du Mont-Saint-Michel. En ce VIIIe siècle, le mont Tombe devient le théâtre d’un pèlerinage dédié au culte d’un archange, Michel. Saint Michel est un personnage biblique du Nouveau Testament, qui dans l’Apocalypse parvient à terrasser le démon.

Selon la légende, en 708 l’Archange serait apparu trois fois en songe à Aubert, évêque d’Avranches, lui intimant l’ordre de construire un sanctuaire en son nom. C’est ainsi qu’apparait la première fondation de l’abbaye.

Deux siècles plus tard, sous l’instauration du duché de Normandie, le site attire les foules. Et c’est ici, en 966, que le duc de Normandie Richard 1er installe une communauté de moines bénédictins.

Les grandes marées d’équinoxe du Mont-Saint-Michel

Sous la règle de saint Benoît, l’abbaye devient un pôle majeur de l’Occident chrétien. Mais aussi un centre culturel extraordinaire, où sont conservés de nombreux manuscrits. Plus tard, un carrefour stratégique entre la France et l’Angleterre, avec l’édification de puissantes fortifications pendant la guerre de Cent Ans.

En 1421, le cœur roman de l’abbaye s’effondre, mais sera reconstruit un siècle plus tard sous l’impulsion de l’art gothique flamboyant.

Entre heures sombres et renaissances, le Mont-Saint-Michel se fait prison pendant la Révolution, avant d’être classé monument historique en 1874.

Ces 13 siècles ne doivent pourtant pas laisser de côté les grandes marées d’équinoxe : quand la mer se retire au fond de la baie, entre brumes et sables mouvants, ici ce sont des milliers d’oiseaux qui font le spectacle ! Une expérience sensorielle unique, à vivre et à visiter. Intra et extra-muros, restaurants et hôtels du Mont-Saint-Michel accueillent chaque année près de 1,5 million de visiteurs de tous âges.

Laisser un commentaire

Articles populaires